La maîtrise de soi-même par l'autosuggestion consciente - ebook

La maîtrise de soi-même par l'autosuggestion consciente - ebook

De la suggestion et de ses applications

  • Nombre de pages : 100
  • Édition : 8 juillet 2009
  • Éditeur : Macro Livres
  • Langue : Français
E-Book gratuit

Insérez votre prénom (sans votre nom de famille !) et votre adresse e-mail principale pour télécharger l'e-book

Votre prénom:
Votre e-mail:

J'autorise Macro Livres à m'envoyer sa "Lettre d'information" à mon adresse e-mail.

Carica un nuovo codice
Entrez le code que vous voyez ci-dessus:

Nous détestons le SPAM autant que vous, c'est pourquoi nous vous assurons que vos données personnelles ne seront JAMAIS communiquées à des tiers et seront traitées en absolue conformité avec la législation relative au respect de la vie privée.

Rappelez-vous que vous pourrez à tout moment vous désinscrire de façon simple et rapide.

Vous trouverez ce livre dans :

La maîtrise de soi-même par l’autosuggestion consciente est LE livre à recommander à toute personne désirant accéder à la pleine maîtrise de soi et décidée à prendre en main les rênes de sa destinée.

Ecrit par Emile Coué, pharmacien français de la fin du XIXème siècle considéré comme l’un des pères de la « pensée positive », cet ouvrage décrit dans les moindres détails la méthode grâce à laquelle l’auteur a aidé de son vivant des centaines de patients à se guérir de leurs maladies à la fois physiques et psychiques.

La méthode Coué est fondée sur la distinction que l’auteur établit entre « être conscient » et « être inconscient », d’une part, et « volonté » et « imagination », d’autre part.

Selon Emile Coué, en effet, « il est nécessaire de savoir qu'il existe en nous deux individus absolument distincts l'un de l'autre. Tous deux sont intelligents ; mais, tandis que l'un est conscient, l'autre est inconscient. C'est la raison pour laquelle son existence passe généralement inaperçue ».

A l’être conscient, facilement reconnaissable, et dont l’existence ne fait pas de doute puisqu’il est associé à l’état de veille est associée une force psychique, la « volonté ». La « volonté » est au principe de nos actions, dans la mesure où c’est elle qui en détermine la finalité : c’est en effet très souvent le fait de vouloir quelque chose qui nous fait agir en vue d’obtenir ce quelque chose.

L’être inconscient, quant à lui, est plus difficilement identifiable, car il agit dans les strates de notre esprit où généralement notre conscience n’a pas accès. Toutefois « l'inconscient dirige tout chez nous et le physique et le moral. C'est lui qui préside au fonctionnement de tous nos organes et même de la plus petite cellule de notre individu par l'intermédiaire des nerfs. ».

La faculté psychique associée à l’être inconscient est l’ « imagination ». De l’imagination émanent des images mentales et des autosuggestions (énoncés verbaux répétés par notre « petite voix intérieure »), auxquelles les forces de notre inconscient obéissent aveuglément. C’est pourquoi les forces inconscientes d’un individu s’imaginant être en bonne santé seront mobilisées pour le guérir ou le maintenir en bonne santé, alors qu’une personne vivant sans cesse dans la peur de la maladie travaillera inconsciemment à son apparition. C’est ce qui amène Emile Coué à écrire que « craindre la maladie, c'est la déterminer ».

En vertu du principe selon lequel « quand il y a conflit entre la volonté et l'imagination, c'est toujours l'imagination qui l'emporte », il est de la plus haute importance d’apprendre à maîtriser notre imagination, car : « Est riche qui se croit riche, pauvre qui se croit pauvre ».

Cette suprématie de l’imagination sur la volonté permet d’expliquer pourquoi très souvent nous vivons des états ou des situations à l’opposé de ceux vers lesquels notre volonté aimerait nous acheminer : « celui qui doute toujours de lui-même, n'arrive jamais à rien. » alors que « quiconque part dans la vie avec l'idée « j'arriverai », arrive fatalement, parce qu'il fait ce qu'il faut pour arriver ».

Mais apprendre à maîtriser son imagination, et, pour cela, entrer en communication directe avec son inconscient, n’est pas aussi simple que cela pourrait sembler à première vue : cela doit être fait, pour être efficace et bénéfique, avec méthode.

Or, cette méthode est tout l’objet de cet ouvrage d’Emile Coué. Parvenir à la maîtrise de soi (par la maîtrise des pensées dont notre imagination se nourrit), est un art, dans la mesure où ce résultat ne peut être obtenu que par la pratique régulière de « l’autosuggestion consciente », laquelle doit obéir à des règles bien précises exposées tout au long de ce livre.

L’application attentive et régulière des conseils donnés ici vous permettra non seulement de réveiller le potentiel infini d’auto-guérison qui est en vous mais aussi de comprendre profondément que « nous sommes ce que nous nous faisons et non pas ce que le sort nous fait », et donc d’orienter votre vie dans la direction vers laquelle vous voudriez la voir aller.

Comme le rappelle Emile Coué, « l'action bienfaisante de l'autosuggestion appliquée d'une façon consciente » peut être ressentie par « tout le monde », sauf « chez les gens qui ne consentent pas à comprendre » (c’est-à-dire chez ceux qui, par principe et avant même d’avoir cherché à l’expérimenter, opposent une résistance mentale aux principes énoncés en les condamnant d’emblée).

La maîtrise de soi-même par l’autosuggestion consciente est donc une incitation à expérimenter par nous-mêmes, en la mettant concrètement en pratique dans notre vie quotidienne, la vérité exposée dans cette maxime :

« Ayez la certitude d'obtenir ce que vous cherchez et vous l'obtiendrez, pourvu que cette chose soit raisonnable. »

En ce sens, la compréhension et la mise en application de la méthode Coué constitue un éveil à la foi, foi en nous-mêmes, foi en la vie…

 

Citations

« La clef de ma méthode réside dans la connaissance de la supériorité de l'imagination sur la volonté. Si elles vont dans le même sens, si l'on dit : « Je veux et je peux », c'est parfait ; autrement c'est toujours l'imagination qui l'emporte sur la volonté. »

«Quand il y a conflit entre la volonté et l'imagination, c'est toujours l'imagination qui l'emporte […]. C'est donc l'imagination et non la volonté qui est la première faculté de l'homme ; aussi est-ce commettre une grave erreur que de recommander aux gens de faire l'éducation de leur volonté, c'est l'éducation de leur imagination qu'ils doivent faire.

Emile Coué

recherche

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter

NOUVEAUTE MACRO

E-BOOK MACRO

CATALOGUE MACRO

auteur a l'affiche

editeur a l'affiche

Nos collections Macro Éditions :

Art de Cuisine | Développement Personnel | Nouvelles Pistes Thérapeutiques | Science et Connaissance | Vérités Cachées | Savoirs Anciens | Macro Junior | Le Jardin d'Ève | Nos E-books

© 2007 - 2016 Macro Livres
by Nimaia & Gruppo Editoriale Macro