Fiche: La théorie de l'équilibre du PH alcalin par R. Young

Source: Macro Editions

 

Dr Young, expliquez-nous, dans les grandes lignes, en quoi consiste votre théorie sur l’équilibre du pH et comment elle peut nous aider à maigrir ?

 

Parce que le sujet prête généralement à confusion, j’aimerais tout d’abord insister sur le fait que l’équilibre du pH dans la circulation sanguine est un facteur plus important, qui doit rester constant. Les personnes en surpoids souffrent en effet aussi d’acidose, car notre organisme a sans cesse besoin d’énergie et la production de cette énergie entraîne la formation de déchets acides.

Si notre organisme n’arrive pas les à éliminer par l’intermédiaire de l’urine, des selles, de la transpiration et de la respiration, ces acides finissent par devenir partie intégrante de nos côtes, de nos cuisses, de nos fesses, de notre tour de taille, de notre poitrine et même de notre cerveau. Voilà ce qui nous fait grossir. L’obésité ou le surpoids ne sont pas un problème de graisse, mais d’acidose.

 

C’est donc l’équilibre du pH dans notre organisme qui est responsable ? Que se passe-t-il, et dans quelle mesure cela est-il lié à ce que nous mangeons ?

 

Ce que nous faisons et ce que nous mangeons, ce que nous buvons et même ce à quoi nous pensons peut mener à un état hyperacide. Il est donc vraiment très important de se concentrer sur des aliments alcalinisants comme les épinards ou le cèleri.

 

D’autre part, quand nous grossissons, nous cédons à la panique, et nous perdons ainsi le contrôle de ce que nous mangeons, des aliments acides en particulier. Le bœuf, le poulet et tous les produits d’usage quotidien qui sont à la base de l’alimentation de la plupart des gens sont le genre d’aliments qu’il faut éviter.

 

Les diététiciens américains ont compris depuis longtemps que les bases de l’alimentation de la plupart d’entre nous sont trop acides, et ce qui mène à cette hyperacidité nous rend aussi malades, fatigués et trop gros. Les protéines animales, les produits d’usage quotidien et même une mauvaise eau, trop acide, sont à l’origine de tout le processus. Si on ne les élimine pas, ils se déposent dans les tissus adipeux et le tissu conjonctif, et nous font grossir.

 

Vous êtes donc en train de dire qu’il faut être plus entreprenant et manger plus de légumes comme les légumes à feuilles, les concombres, et de l’huile d’olive ?

 

Tout à fait. Il faut se concentrer sur un type d’alimentation plus alcalinisant. Plus de légumes, mais aussi plus de boissons vertes, ainsi que de bonnes graisses comme celles provenant du poisson – loup de mer, truite, saumon, thon – sans oublier les graines, toujours disponibles.

 

Ces graisses peuvent neutraliser l’acidité et nous aider à améliorer notre santé et à être plus énergiques, sans compter qu’elles nous aident aussi à garder le poids idéal, ce qui est important aussi bien pour l’estime de soi que pour la santé.

 

Alors que faut-il manger au petit déjeuner ? Faut-il éviter le fromage et tous les produits que nous consommons quotidiennement ?

 

C’est ce que conseille ma femme qui a inventé des recettes incroyables. Shelley a inventé plus de cent recettes utiles pour alcaliniser l’organisme. Le repas le plus important, qu’il faut absolument modifier, c’est justement le petit déjeuner. Cela peut paraître bizarre, mais manger du cèleri ou une soupe de légumes au petit déjeuner peut aider l’organisme, tout comme manger des brocolis, des épinards, voire un smoothie vert.

 

Ah … un smoothie vert …

Oui. Un smoothie vert à base de concombres et d’avocat. Au lieu des protéines, il vaut mieux consommer des aliments alcalinisants. Mais allez dire ça, par exemple, à des enfants… même s’il est parfois agréable de manger ces aliments à huit heures du matin.

 

Parlons à présent des résultats, si vous le voulez bien. Regardons certaines de ces images. Il est difficile de croire que des personnes aussi grosses aient perdu du poids en ne faisant que des choix aussi simples et parfois agréables.

Quand on commence à suivre un régime alimentaire alcalinisant, on peut perdre jusqu’à 4 kg par jour et…

 

Ce n’est donc pas une question de calories ?

 

Non, ce n’est pas une question de calories ni de protéines, de lipides ou de glucides. Il s’agit simplement de choisir entre alcaliniser ou acidifier la circulation sanguine, car notre organisme est aussi sain que l’eau que nous buvons, et le pH de notre sang est en équilibre si sa valeur équivaut à 7,365.

 

Vous dites également que l’activité physique fait grossir. Vous conseillez donc de ne pas faire d’exercice ?

 

Ce n’est pas l’activité physique qui est nocive. Mais quand nous faisons de l’exercice physique, notre organisme produit de l’acide lactique, et c’est justement cet acide lactique qui se disperse dans les tissus adipeux et qui pousse l’organisme à enclencher son processus de préservation, en nous rendant plus las, fatigués, et en nous faisant grossir.

 

Il ne faut donc pas tenir compte des calories, et il ne faut pas non plus faire d’activité physique ?

 

Non. Il faut faire de l’activité physique. C’est important. Le plus important, c’est de transpirer, car cela aide à éliminer les acides. C’est quand l’exercice physique devient excessif que cela ne va plus.

Nous avons terminé. Nous remercions le Dr Robert Young, auteur du livre intitulé Le Miracle du pH alcalin. Et si vous êtes en forme, n’oubliez pas de faire de l’activité physique !

 

recherche

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter

NOUVEAUTE MACRO

E-BOOK MACRO

CATALOGUE MACRO

auteur a l'affiche

editeur a l'affiche

Nos collections Macro Éditions :

Art de Cuisine | Développement Personnel | Nouvelles Pistes Thérapeutiques | Science et Connaissance | Vérités Cachées | Savoirs Anciens | Macro Junior | Le Jardin d'Ève | Nos E-books

© 2007 - 2016 Macro Livres
by Nimaia & Gruppo Editoriale Macro